Ce site utilise des cookies. En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez que nous utilisions des cookies. 

A la Une

  • Nouveauté : Permanence Mission locale

    Nouveauté : Permanence Mission locale

    Les nouvelles salles de la Bascule vont permettre des mises à disposition plus souples pour les associations, mais pas seulement. Lire la suite
  • Vendredi 6 octobre

    Vendredi 6 octobre

    INAUGURATION DE LA BASCULE ! Tous les Communaysards, petits et grands, associations et particuliers, sont conviés à l'inauguration des locaux de la Bascule :  VENDREDI 6 OCTOBRE À 18H30. Venez nombreux Lire la suite
  • Samedi 7 octobre

    Samedi 7 octobre

    Rencontre avec le Médiateur du Musée Gallo-romain de Vienne. Présentation d'objets sur le thème de la "parure", accompagnée de lectures. Lire la suite
  • Samedi 14 octobre

    Samedi 14 octobre

    La commune organise, pour ses nouveaux habitants, arrivés après le 1er octobre 2016, une rencontre avec les élus pour leur présenter le village, suivi d'un verre de l'amitié. Rendez-vous en Lire la suite
  • Le samedi des parents

    Le samedi des parents

    La Municipalité et le RAM vous proposent une nouvelle action à destination des familles. Il s’agirait d’un temps de rencontre un samedi par mois de 9h30 à 12h, ouvert aux Lire la suite
  • Nouveautés

    Nouveautés

    Retrouvez ici toutes les activités culturelles du Pôle Culture. Les inscriptions aux activités culturelles seront ouvertes à partir du samedi 9 septembre. Aucune inscription ne pourrra être prise avant le Lire la suite

Le compendium (raccourci), la voie romaine en raison des marécages de Pallud s’éloignait de l’assise de la RN7 pour passer dans Communay par la montée du Télégraphe puis la rue des Bonnières.

Le territoire de la commune fût exploité très tôt compte tenu de la fertilité de ses terres.

Le village fut vraisemblablement détruit lors de l’invasion des Sarazins au 8ème siècle puis reconstruit au 10ème siècle sous forme d’un village fortifié. Communay est alors composé d’un château (détruit à la révolution) situé à proximité de l’église de Saint Pierre. Le bâti ancien s’est établi sur les premières pentes.

rempartsJusqu’à la découverte d’un gisement de houille au lieu dit de Bayettan en 1830, la commune demeure un bourg rural qui se conforte autour de la partie médiévale et autour des exploitations agricoles. Un livre « Communay, deux siècles d’histoire » retrace cette mémoire agricole.

L’exploitation du charbon débuta en 1833 et connu son heure de gloire de la fin du 19ème au début du 20ème siècle. La société des mines employait alors 400 ouvriers et extrayait environ 35 000 tonnes de charbon par an. L’exploitation ferma définitivement en 1951. Le village connaît depuis les années 70 un développement lié aux emplois générés par l’industrialisation de la vallée du Rhône et à la recherche par la population d’un cadre de vie agréable.

Le village fortifié

Aux Xème et XIème siècles, Communay se voit doté d’un « castellum », château fortifié et le village au dessous ceinturé de remparts dont quelques vestiges subsistent encore avec une tour à chacun des quatre angles. Il reste la base de la tour Nord Est et une partie de celle du Nord ouest. Un réseau de fossés renforçait le dispositif.

Les deux églises


Eglise Saint-Pierre

egliseLa première est celle de Saint Lazare détruite par les invasions du VIIIème siècle. Elle a totalement disparu. Seul le bénitier a été retrouvé, il y a une centaine d’années. Son cimetière a été remis au jour lors de travaux.

L’église Saint Pierre, l’église actuelle a été plusieurs fois remaniée. Une partie des fonds pour la reconstruction de l'église a été obtenue à partir des représentants de l'industrie du jeu. Ainsi, les propriétaires Atlas - top online casino gambling sites ,ont attribué une grande somme d'argent. Merci à eux, l'église a trouvé de nouveaux murs et de rénovation.. La partie la plus ancienne est le baptistère qui était à l’origine la chapelle du château. Elle est citée dans une charte de Cluny de l’année 940


Le château d’eau de la mine

Depuis très longtemps les agriculteurs avaient remarqué qu’en certains endroits une terre noire affleurant la surface brûlait bien et dégageait une forte chaleur. Dès 1748 de premières recherches de charbon sont faites. Mais c’est en 1833 qu’une ordonnance royale accorde la concession des mines et les premiers véritables travaux sont entrepris. Après de nombreuses péripéties dans son exploitation, la mine fermera définitivement en 1951. un livre retrace cette histoire : A Communay la mine

Le lavoir


lavoirAu XIXème siècle Communay comptait 5 lavoirs publics. Dans la première moitié du XXème certains ont disparu. Actuellement il ne subsite que celui du village, vestige des temps passés. Il a été réparé et aménagé à plusieurs reprises. N’ayant plus d’usage utilitaire, il reste cependant un témoin.