Ce site utilise des cookies. En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez que nous utilisions des cookies. 

A la Une

  • All
  • SITOM
  • Sport
  • Travaux
load more / hold SHIFT key to load all load all

La municipalité a pour objectif ambitieux d'offrir deux groupes scolaires de qualité aux enfants de Communay.

Il y a quatre phases à ce projet : d'abord la rénovation thermique de l'école des Bonnières, puis son extension, viendront ensuite la rénovation thermique d'une partie de l'école des Brosses, puis sa reconstruction partielle. Une fois ce programme terminé, la commune disposera de deux groupes scolaires avec une capacité maximale de 26 classes.
L'isolation thermique de l'école maternelle des Bonnières s'étant achevée en septembre dernier, son extension est lancée pour la transformer en groupe scolaire. 6 classes et une cantine élémentaire et maternelle seront prochainement construites sur le site. L'objectif est une ouverture pour la rentrée de septembre 2020.

Extension de l'école des Bonnières :

L’implantation et les matériaux choisis permettront de répondre à plusieurs impératifs du projet : une cohérence de circulation entre les deux parties de l'école (élémentaire et maternelle), créer un ensemble architectural harmonieux entre un bâti ancien et un nouveau, intégrer une logique bioclimatique, maîtriser l’impact environnemental en rationalisant les besoins en énergie, produire de l'électricité par des panneaux solaires, garantir un confort visuel et acoustique aux enfants et au personnel, s’assurer de la qualité de l’air intérieur…

L’aspect extérieur des constructions :
Le nouveau bâtiment sera en prolongement de l’école maternelle pour afficher une identité à l’ensemble du groupe scolaire. Un auvent permettra d’abriter les entrées et sorties du restaurant scolaire.
Les toits, inclinés au sud, accueilleront des panneaux photovoltaïques bénéficiant d’une orientation optimale. L’espace de récréation de l'école élémentaire sera organisé afin de gagner de l’espace pour une cour de récréation généreuse.
L’entrée sera en lien avec les zones d'accès sécurisés pour les piétons et de stationnement pour les véhicules.
L’entrée de l’école se fera au sud de la parcelle. Un cheminement ample, partiellement couvert par l’extension du préau au-delà de la clôture, permettra de raccorder l’entrée existante de l’école maternelle et la nouvelle aire de stationnement.
L’accès au Pôle petite enfance sera facilité par un nouveau parking situé route de Marennes. Une bande piétonne de 3 mètres sera aménagée sans discontinuité jusqu’à l’école. Un couloir de connexion permettra un accès direct au jardin pédagogique partagé entre partie maternelle et partie élémentaire.

Les parties intérieures :
Le bâtiment principal disposera d'un hall d’entrée qui aura un volume généreux afin de garantir une circulation fluide des enfants entre les classes et la salle BCD (bibliothèque centre documentaire). Les garde-corps des escaliers se poursuivront dans les couloirs pour protéger les bas de parois des chocs. Ils créeront ainsi une continuité visuelle avec les couloirs.
Les sols seront traités avec un revêtement permettant de résorber les bruits de frottement et d’impacts entre niveaux.
Les salles de classes seront en lien 2 à 2 par un atelier commun. Les cloisons et portes de séparation entre classes et ateliers répondront bien entendu aux normes acoustiques.
La configuration en « L » de la BCD facilitera l’articulation de plusieurs espaces.
Le restaurant scolaire sera aménagé de façon à permettre une séparation nette entre partie maternelle et partie élémentaire. Les espaces seront amples tout en restant dans des dimensions à l’échelle des enfants, pour qu’ils ne soient pas perdus. Le bruit est traité comme dans le hall, afin de l'absorber au maximum et garantir un confort acoustique aux enfants et encadrants.

Construction éco-responsable :
En lien avec leur conviction, les élus de l’équipe municipale ont opté pour une démarche environnementale pour les choix techniques du nouveau bâtiment.
à ce titre, l’isolation joue plusieurs rôles importants.
Le bâtiment sera en structure bois. Le bois est un matériau très isolant qui se combine avec des isolants thermiques performants. Il est en moyenne 7 fois plus isolant que le béton. Les performances d’isolation acoustique du bois sont reconnues, il peut réfléchir ou absorber les ondes sonores. Il permet également, par sa finesse, de gagner en espace intérieur.
Mais surtout, construire en bois permet de stocker du carbone ! Ainsi, le CO² stocké dans la structure d’une construction à ossature bois neutralise les émissions annuelles de CO² de 5 voitures. Ce type de structure favorise aussi un environnement plus sain car il régule l’humidité de l’air intérieur des locaux et crée une ambiance plus sèche et plus confortable que dans un bâtiment maçonné et cela à température égale.
Les menuiseries seront en aluminium à rupture de pont thermique. Il sera apporté une grande attention aux occultations des ouvertures pour augmenter les apports de lumière en hiver et limiter la surchauffe l’été.
Dans un souci d'optimisation du budget et de rationalisation des coûts de maintenance, la chaufferie rénovée de l'école existante sera utilisée.
De l’électricité renouvelable sera générée grâce à 200 m² de panneaux photovoltaïques installés en toiture, pour une production attendue entre 30 000 et 35 000 kw/h annuels. Cela devrait permettre de couvrir les besoins du bâtiment scolaire.
L’éclairage est un consommateur important en électricité. C’est pourquoi l'architecture du bâtiment est prévue pour favoriser au maximum la lumière naturelle, plus agréable à l’usage.

Confort bioclimatique :
L’éclairage naturel est recherché dans l’ensemble des locaux à forte occupation, tout en se préservant des apports thermiques intempestifs en période estivale.
Le maximum de salles de classes seront orientées au Nord-Est afin de limiter les surchauffes dans ces espaces. Les classes en orientation Sud-Ouest à l’étage seront protégées du soleil par des occultations. La façade du restaurant orientée au Sud sera protégée par un dispositif de type casquette, très pertinente sur cette orientation car valorisant au mieux la lumière en hiver.
Ainsi, le confort d’été sera garanti pour partie grâce à l’inertie de la dalle béton intégrée à la structure bois du bâtiment, et par le système d’occultation par l’extérieur.

Santé des usagers :
Mais la performance environnementale n’a de sens que si la santé des usagers du bâtiment, et tout particulièrement celle des enfants, est préservée. C’est pourquoi, afin d’assurer une bonne qualité d’air intérieur des locaux, des débits de ventilation supérieurs aux prescriptions réglementaires (25m3/h.pers) seront appliqués par le système de ventilation (VMC) double flux. Ils permettent une évacuation performante des pollutions intérieures.
En complément de l’augmentation des débits de ventilation, les matériaux (peintures, traitements du bois…) seront sélectionnés de façon à limiter les risques sur la santé en réduisant leur impact sur la qualité de l’air intérieur.